Le parcours réussi d'une apprentie-ingénieure

Ajoutée le 09 mars 2014

Fraichement diplômée de l'ESB en décembre 2016, Amélie Colas revient sur son parcours d'apprentie-ingénieure dans la PME ligérienne Atelier B .

Une projet en phase avec le développement de l'entreprise

La société Atelier B (Groupe IGH) est une entreprise d'une cinquantaine de salariés spécialisée dans l’agencement haut de gamme des lieux de vente.

En 2013, l'entreprise a choisi de confier à Amélie la mission de réorganiser son process et d’optimiser les flux de communication entre les services afin de limiter les SAV sur les chantiers. 

Cette mission a été menée durant les 3 années de formation en apprentissage, une véritable innovation pour l'entreprise notamment dans ses méthodes de management.

« De manière très concrète, j’ai travaillé à la réorganisation du serveur informatique, à la création de support pour partager les informations entre services, à la standardisation des réunions et des documents supports et au réaménagement du magasin de quincailleries et des procédés d'inventaire.

Mais la plus grosse innovation réside dans la méthodologie utilisée pour faire ces changements puisque j'ai cherché à intégrer les salariés dans l’élaboration de ces choix, ce qui a notamment permis de faciliter la conduite du changement dans l’entreprise ".

Une insertion réussie en entreprise

A la fin de son apprentissage, Amélie a été embauchée comme ingénieure méthodes au sein du Groupe IGH.

Elle y pilote le développement d’un nouveau projet à la hauteur de ses ambitions.

« Le travail effectué au sein de l’entreprise Atelier B ayant porté ses fruits, il m’a été proposé un nouveau challenge.

Le groupe IGH a créé une nouvelle société spécialisée dans le mobilier haut de gamme et il m’a été proposé de piloter ce développement. C’est un challenge très intéressant qui me permet d’apprendre tous les jours sur différents aspects : commerce, production, marketing, design, études…  

Je travaille avec une équipe multi-compétente pour mener à bien ce développement. C’est une page blanche où tout reste à écrire, un challenge très intéressant, formateur et une opportunité exceptionnelle pour une toute jeune diplômée comme moi.  »